Menu
© Photo: Maharana of Mewar Charity Foundation, Udaipur, Rajasthan, India

Uncategorized

Un automne indien à Paris

L’art de l’Inde médiévale est à l’honneur cet automne dans la capitale avec l’exposition Kâma-Sûtra à la Pinacothèque. Et, pour une vision plus contemporaine, la maison Guerlain des Champs Elysées accueille l’accrochage Kaleidoscopic India.

15 novembre 2014   | 

Rédigé par un brahmane au IVe siècle, le Kâma-Sûtra est synonyme de guide érotique en Occident. Et il est vrai que les images de positions acrobatiques ne manquent pas dans l’exposition qui lui est consacrée à la Pinacothèque de Paris jusqu’au 11 janvier 2015.

Une invitation à l’éveil spirituel

Mais le Kâma-Sûtra est beaucoup plus riche d’enseignements, puisqu’il s’agit d’un véritable manuel spirituel, fondateur de l’hindouisme médiéval. Ses sept livres divisés en trente-six chapitres sont consacrés aux trois objectifs de la vie : le dharma (la vertu), l’artha (le bien-être matériel) et le kâma (l’amour et le plaisir). Dans cette tradition, l’érotisme permet d’atteindre l’éveil spirituel, et les temples se couvrent de sculptures langoureuses.

Avec sa scénographie colorée et ses quelque 350 œuvres, pour la plupart issues de collections privées, l’exposition « Kâma-Sûtra : spiritualité et érotisme dans l’art indien » est un voyage dans une culture mal connue. Elle n’est en revanche pas conseillée aux plus jeunes. En complément, la Pinacothèque accueille à partir du 6 novembre « L’Art de l’amour au temps des Geishas : les chefs-d’œuvre interdits de l’art japonais », réservée aux plus de 18 ans.

Découverte de l’art contemporain indien

Pour une approche plus contemporaine de l’art indien, la maison Guerlain présente, quant à elle, jusqu’au 14 novembre un ensemble d’œuvres actuelles, sous l’appellation « Kaleidoscopic India ». Clin d’œil au parfum emblématique Shalimar, l’exposition s’ancre dans la réalité du sous-continent, avec une majorité d’artistes femmes, et une diversité d’expressions, photos, sculptures, peintures, dessins. « L’art contemporain indien se caractérise par deux courants : les artistes cotés sur le marché international et ceux qui perpétuent une création plus traditionnelle », explique la commissaire Caroline Messensee. Un autre genre de voyage, sans quitter Paris.

Pinacothèque 2, 8 rue Vignon 75009 Paris. Fermé le mardi.

Maison Guerlain, 68 avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris.

Copyright : Alasakanya (Jeune fille langoureuse)
1100 – 1200 apr. J.-C.
Pierre sculptée et polie / 72 x 43 x 30 cm
Fondation caritative du Maharana du Mewar, Udaipur, Rajasthan, Inde
Pictorial archives of the Maharanas of Mewar
© Photo: Maharana of Mewar Charity Foundation, Udaipur, Rajasthan, India

Commenter

Pendant ce temps là sur...

Pinterest

Retrouvez toutes les photos de nos ouvertures de boutique sur Pinterest!

Instagram

Nos plus belles photos ? Sur Instagram bien sûr !

Longchamp.com

Toutes nos nouvelles collections officielles sont sur longchamp.com !

Pinterest

Retrouvez toutes les photos de nos ouvertures de boutique sur Pinterest!

Instagram

Nos plus belles photos ? Sur Instagram bien sûr !

Longchamp.com

Toutes nos nouvelles collections officielles sont sur longchamp.com !