Menu

Lifestyle

L’expo est dans le sac !

Paris l’été c’est bien, en mode culture c’est encore mieux ! 5 expos à ne pas rater, et les 5 sacs à pendre à votre bras.

29 juillet 2016   | 

Quoi : « Beat Generation »
Où :
au Centre Pompidou – Place Georges Pompidou, 75004 Paris
Quand : jusqu’au 3 octobre
Ce qu’on y trouve :
une grande rétrospective consacrée à ce mouvement littéraire et artistique qui a marqué la création contemporaine. Né dans les années 50 à New-York, le Beat Generation et ses figures fondatrices, William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac, encouragent la nature, la liberté, la créativité et la rébellion face aux normes puritaines d’après-guerre. C’est en ce sens que la Beat Generation est considérée comme mouvement précurseur de toutes les contrecultures des dernières décennies.

Le sac qu’il nous faut : le sac porté main Mystery, avec un design tout en courbes évocateur de l’allure des années 50, et une élégance intemporelle qui traverse les époques, à l’image des Hepburn, Monroe, et autres icones mode des fifties…

Quoi : « Homme blanc, homme noir »

Où :
au musée du Quai Branly – 37 quai Branly, 75007 Paris

Quand : jusqu’au 9 octobre
Ce qu’on y trouve :
le musée du quai Branly, qui vient d’enregistrer des records de fréquentation dans le cadre de son 10ème anniversaire, présente des œuvres pour la plupart jamais exposées en France. Dans cet art dit « colon », les artistes africains intègrent peu à peu dans leur création cet étranger au teint pâle qui arrive sur leurs terres, donnant lieu à un univers riche, poétique et fascinant.

Le sac qu’il nous faut : Le Pliage Néo Fantaisie à l’imprimé « jungle urbaine », comme une ode au mélange des inspirations de la jungle africaine et de l’urbanisation des villes.

 

Quoi : « Olafur Eliasson à Versailles » 

Où : au Château de Versailles – Place d’Armes, 78000 Versailles
Quand : jusqu’au 30 octobre
Ce qu’on y trouve : des installations époustouflantes à base d’eau, imaginées par l’artiste contemporain danois Olafur Eliasson, et installées en plein cœur des jardins mythiques du château. Cascade, fontaine figée, épaisse brume rafraîchissante dans laquelle s’immerger… Une façon différente de découvrir les jardins en été.

Le sac qu’il nous faut : le sac Roseau Héritage, dont le nom fait référence à la fois aux statues en bronze de Versailles, vieillards couronnés de roseaux, mais aussi au bassin de Latone, situé au centre du Jardin, et mettant à l’honneur une sculpture splendide représentant des paysans lors de leur cueillette de roseaux.

 

Quoi : « James Bond 007 » 

Où : à la Grande Halle de la Villette – 211 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Quand : jusqu’au 4 septembre
Ce qu’on y trouve : une vision d’ensemble de l’univers mythique de l’espion le plus connu du monde. Outre les photos de tournage et croquis, on y découvre des pièces exclusives issues des plus grands films de la saga : Aston Martin, smoking blanc de Roger Moore dans Octopussy, pistolet d’or de Scaramanga dans L’homme au pistolet d’or… L’immersion totale garantie pour les curieuses et passionnées de cet incontournable mythe cinématographique contemporain.

Le sac qu’il nous faut : la pochette Pliage Héritage Luxe, au format idéal pour contenir le strict minimum d’une James Bond Girl à la fois sensuelle et audacieuse. A accompagner d’une robe de soirée façon cocktail où tout peut arriver, à l’instar des belles Jane Seymour (1973), Fiona Fullerton (1985) ou encore Halle Berry (2002) ou Eva Green (2006) …

 

Quoi : Barbie
Où 
: musée des Arts Décoratifs – 107 rue de Rivoli, 75001 Paris
Quand : jusqu’au 18 septembre
Ce qu’on y trouve : petite on l’a souvent aimée, adulte, qu’on l’adore ou qu’on la déteste, elle ne laisse personne indifférent. Plus qu’une simple poupée, la Barbie a toujours été le reflet des époques qu’elle a traversées, en s’adaptant aux évolutions sociétales et culturelles. L’expo nous offre une plongée dans les archives de la maison Mattel, pour une double lecture de ce jouet devenu culte.

Le sac qu’il nous faut : le sac porté travers Roseau Panthère, version « bijou » du cabas Roseau, en fourrure de mouton sur une face et toile de nylon satinée imprimée panthère sur l’autre. Ce modèle dont on aurait déjà rêvé petite fille se porte à la main ou à l’épaule pour une allure plus rock.

 

Commenter

Pendant ce temps là sur...

Pinterest

Retrouvez toutes les photos de nos ouvertures de boutique sur Pinterest!

Instagram

Nos plus belles photos ? Sur Instagram bien sûr !

Longchamp.com

Toutes nos nouvelles collections officielles sont sur longchamp.com !

Pinterest

Retrouvez toutes les photos de nos ouvertures de boutique sur Pinterest!

Instagram

Nos plus belles photos ? Sur Instagram bien sûr !

Longchamp.com

Toutes nos nouvelles collections officielles sont sur longchamp.com !