© rabbit75_fot - Fotolia.com

Londres… comme on ne l’a jamais vue…

Du 14 au 18 février, la Fashion Week londonienne reprend ses quartiers d’hiver. Un interlude plaisant qui peut se conjuguer avec une visite insolite de la ville. 

Découvertes
14 février 2014
522 Vues

Au moment de la Fashion Week, Londres se pare de mille éclats et passe à la vitesse supérieure. Parenthèse appréciée des aficionados de la mode, l’événement demande cependant une discipline de fer. Comment apprécier à sa juste valeur une cinquantaine de défilés si on ne le fait pas dans de bonnes conditions ?

Avant de démarrer le marathon des défilés,  rien de mieux que de passer par la case manucure et beauté. Chez MW Nails,  situé dans le quartier branché de Spitalfields, on prendra de la hauteur. Car l’institut s’inspire des motifs de l’aviation : les fauteuils sont issus d’intérieurs de vieux Boeing 737 utilisés par American Airlines et Air France. Et les traitements – First Class of course – portent des noms de destinations.

Pour les amatrices de rétro, les Powder Rooms, dont l’un est situé à proximité d’Oxford Circus, constituent des adresses rêvées pour se plonger dans l’univers de l’esthétique des années 50. Les professionnelles du soin, qui officient sous le nom de « Powder Puff Girls », y sont revêtues d’habits d’époque et évoluent dans un décor tout aussi rétro. Après ce petit tour de passe-passe esthétique, vous pourrez vous rendre à Somerset House pour y admirer les dernières collections graphiques de Mary Katrantzou, qui a réinterprété la ligne Le Pliage de Longchamp dans une collection capsule en 2012. Elle s’y produira le 16 février prochain.

Cocktail et restauration ethnique

Rien de tel qu’un petit cocktail pour démarrer ensuite la soirée. Dans cette perspective, Londres n’offre que l’embarras du choix : dans une ambiance ultra-kitsch, Loungelover  alterne les têtes d’animaux en peluches, les néons roses et du mobilier d’inspiration rococo.

Si l’on préfère la restauration ethnique, le restaurant péruvien Andina, qui vient d’ouvrir ses portes, offre des cocktails aux saveurs exotiques servis avec de succulents tapas. Côté restauration, on pourra même s’offrir une parenthèse sportive : Ping, sur Earl’s Court, permet d’alterner pizzas et salades avec…. des parties de ping-pong ! Le tout sur une ambiance musicale déjantée.

Laisser un commentaire

Current day month ye@r *